MATTER OF
Jeu de Paume FACT

MATTER OF FACT

Pour faire de Soulèvements la grande exposition de la rentrée 2016, nous avons aidé le Jeu de Paume à soulever les foules pour les emmener jusqu’à la Concorde.

ENJEU

Soulèvements est une exposition transdisciplinaire sur le thème des désordres sociaux, agitations politiques, insurrections, révoltes, révolutions, émeutes, et bouleversements en tous genres. Ce sujet au coeur de l’actualité constitue pour le Jeu de Paume une opportunité de faire découvrir ce lieu d’exposition à un public plus large que ses visiteurs habituels. Mais comment attirer le grand public face à des “blockbusters” comme l’exposition Hergé au Grand Palais ou Matisse au Centre Pompidou ?

INSIGHT

“Ceux qui se soulèvent le font ensemble.”

Comme le souligne Judith Butler dans le catalogue de l’exposition, le soulèvement est toujours une aventure collective.

soulevements_citation

SOLUTION

Nous avons conçu et réalisé un dispositif entièrement participatif : sur le site web dédié à l’exposition, vingt-cinq institutions culturelles partenaires partagent leur vision du thème des soulèvements en proposant des oeuvres et documents emblématiques issus de leurs propres collections.

soulevements.jeudepaume.org

Sur Instagram, c’est le grand public qui est invité à partager sa vision des soulèvements avec les hashtags #soulevements et #jeudepaume : les images les plus remarquables sont diffusées sur une page dédiée du site et dans le hall du bâtiment.

L’appel au soulèvement se trouve relayé sur tous les supports de communication : dans le détail typographique de l’affiche de l’exposition avec ses lettres sorties du rang ou dans le trailer diffusé dans tous les MK2 et sur les réseaux sociaux qui s’appuie sur le film culte Milk de Jack Goldstein pour mettre en scène des mouvements de foules de plus en plus importants.

Et quand finalement les publics répondent à l’appel et se rendent à l’exposition, ils se voient remettre d’autres outils pour convertir à leur tour d’autres personnes : un tract aux allures révolutionnaires et une planche d’autocollants qui leur permet de faire passer le mot de Georges Bataille, “Rester voyou”.

mof_site_09

Fun Fact

L’oeuvre Les piques d’Annette Messager s’est retrouvée dans l’exposition parce qu’elle avait été utilisée pour illustrer les premières maquettes du site.

Premiers résultats

80 000

vues sur la bande-annonce en 5 jours

500

partages de la bande-annonce sur Facebook

1300

réactions au trailer sur Facebook