MATTER OF
AIDES FACT

MATTER OF FACT

Pour inciter des publics gays au dépistage et aux traitements préventifs, nous avons créé l’identité d’un club dans le Marais à la fois intimiste et ouvert.

Contexte

La ville de Paris est cruciale dans le combat contre le VIH :  elle représente 20% des nouvelles contaminations pour seulement 3% de la population française. Et c’est la population gay qui est massivement touchée avec 52,5% des nouvelles contaminations à Paris. AIDES repense les outils et le discours de la prévention à destination de cette cible en créant Le Spot, un Centre de Santé Sexuelle d’un nouveau genre.

ENJEU

Comment inciter des publics CSP+ et branchés qui ont un accès facile aux soins à se rendre dans un lieu de quartier, géré par une association au style d’ordinaire très militant ?

INSIGHT

« Jamais je ne voudrais faire partie d’un club qui accepterait de m’avoir pour membre.”

Groucho Marx

Un lieu développe un pouvoir d’attraction lorsqu’il s’adresse à une communauté d’initiés.

SOLUTION

Nous avons traité l’identité du lieu comme celle d’un club, en s’affranchissant de toute référence à l’univers médical ou associatif. Baptisé Le Spot, l’identité qu’il développe fait implicitement référence aux clubs mythiques de New York, comme le Cotton Club ou le sulfureux Studio54.

Symétrie, géométrie rigoureuse, accumulation de lignes, l’esthétique du Spot puise ainsi dans le vocabulaire Art Déco. Le lieu renvoie aux néons et aux spotlights de ces clubs mythiques et à leur fonction : mettre en lumière, et préserver à l’abri des regards. Avec des horaires de nuit (17h-22h), un décor chic imaginé par l’architecte d’intérieur Anne Sophie Hattet, et une vitrine qui laisse passer la lumière tout en protégeant des regards, Le Spot devient un lieu intime  et exclusif qui incite pourtant à entrer.

Faits marquants

500

personnes suivies à Paris

96 %

des personnes séropositives suivies reçoivent un traitement antirétroviral