MATTER OF
FIDH FACT

MATTER OF FACT

Afin de pousser l’Etat à agir contre les ventes d’armes françaises à l’Egypte, nous avons transformé l’orgueil national en sentiment de honte.

Contexte

La couverture médiatique des dérives totalitaires du régime égyptien est faible en France. Pourtant, depuis le coup d’Etat de Abdel Fattah al-Sissi en 2013, le pouvoir égyptien multiplie les décisions de privation de libertés ainsi que les crimes à l’encontre de son peuple. Or, sur la même période, la France est devenue un partenaire privilégié de ce pays, accroissant les ventes d’armement (et notamment de systèmes de surveillance extrêmement intrusifs) au nom de la lutte contre le terrorisme. La Fédération Internationale des Droits Humains publie en juillet 2018 un rapport prouvant que les armes sont en réalité utilisées pour surveiller, contrôler et réprimer toute forme de contestation.

Objectif

Faire la démonstration du rôle de la France et des entreprises françaises dans les crimes égyptiens pour pousser l’Etat à appliquer les recommandations de la FIDH contre la vente d’armes.

Insight

On est très fiers en France, et le gouvernement actuel ne manque pas d’exalter ce sentiment.

Fiers d’être le pays des Droits de l’Homme, fiers d’exporter le savoir-faire français partout dans le monde, qu’il soit industriel ou artisanal, fiers d’être une « start-up nation », d’accueillir le sommet Tech for Good et de développer la « French tech » sur le territoire.

Idée

Détourner le label du Made in France.

Le savoir-faire français qui s’exporte n’a plus rien d’une bonne nouvelle lorsqu’il s’agit d’armes et qu’elles sont utilisées contre les droits humains.

Création

Nous avons conçu une campagne pour le grand public entièrement digitale, qui a nourri et complété le travail effectué par le service des relations presse de la FIDH ainsi que le service plaidoyer qui agit auprès des responsables politiques.

Afin d’interpeller nos publics dans le flux continu des réseaux sociaux, nous avons utilisé les codes de la communication gouvernementale. Alors que le texte vante les montants records des exportations d’armes légères, de munitions, de véhicules blindés et de logiciels de surveillance, les images montrent les utilisations de cet armement en Egypte.

Nous avons également réalisé une vidéo mettant en regard les discours médiatiques français sur les exportations d’armes et la réalité de l’actualité en Egypte : arrestations arbitraires, véhicules blindés utilisés dans des manifestations, violences policières, tirs à balles réelles dans la foule, disparitions etc.

Toutes ces capsules mènent à un site web, permettant d’approfondir le sujet grâce au téléchargement du rapport et à des datas illustrées plus précises extraites de ce rapport. Le site permet également d’interpeller sur Twitter les responsables politiques et de signer une pétition pour demander la constitution d’une commission d’enquête parlementaire.

Faits marquants

192 000

vues cumulées de la vidéo